logo commune la jarrie
contact plan anglais allemand
recherche  
  lancer la recherche
  menu etendu-reduit
     
gestion site  
 
  
  © Mentions légales
  logo charente maritime

 

      Historique de La Jarrie

Passages de princes


François 1er vient coucher à La Jarrie le 2 décembre 1542, avec de hauts personnages, pour aller à La Rochelle tenir conseil sur une révolte contre Jarnac, gouverneur et maire perpétuel de cette ville.
Charles IX, en allant à La Rochelle, avec sa mère, Catherine de Médicis, dînèrent au grand et beau village de La Jarrie, le 13 septembre 1565.
Le maréchal de Biron nommé gouverneur de La Rochelle vint en 1572 de Paris à Surgères et à La Jarrie, où les gens de guerre s’étaient avancés.
Henri de Navarre (plus tard Henri IV) habita, avec sa mère Jeanne d’Albret, à La Jarrie. Il n’avait alors que 17 ans et était gouverneur de Guienne (en remplacement de son père Antoine de Bourbon), et amiral de France.
Louis XIII, roi de France, le duc d’Epernon et le Comte de Soissons séjournèrent à La Jarrie pendant le siège de La Rochelle de 1621.

L'église



Le clocher (photo n°1), flanqué de quatre contreforts est une ancienne forteresse dont la construction remonte au XIIe siècle, en partie détruite pendant les guerre de cent ans, reconstruite au XVIe siècle, avant les guerres de religion et mal réparée vers 1760, lorsqu’elle a été diminuée de hauteur à la suite d’un coup de foudre.

Le protestantisme



Le temple (photo n°2) était installé dans un grand bâtiment, à l’angle sud-ouest de la place de la mairie puis dans la maison à façade sculptée Bouyer près de l’église.
En juin 1621, l’armée Royale marchant sur La Rochelle, bastion de la résistance protestante, occupa La Jarrie et les bourgs environnants. Louis XIII établit son quartier général dans cette maison.

Les vignes


A partir de 1878, le phylloxéra détruisit les vignes présentes sur le territoire de la commune depuis de nombreuses années. Les cultivateurs encouragèrent leurs enfants à chercher d’autres emplois, par exemple aux chemins de fer qui prenaient de l’extension.

D’autres, journaliers ou manœuvres, trouvèrent du travail dans des chantiers à la construction du port de La Pallice-Rochelle, aux arsenaux de La Rochelle et de Rochefort sur mer, et dans les fermes de la région Marandaise.

(Ces textes sont inspirés des recherches de M. Lucien Gigon)



COMMUNE DE LA JARRIE - Hôtel de ville - Place de la Mairie - 17220 La JARRIE
Tel. 05 46 35 80 27 / Fax. 05 46 35 99 09