Cabaret Jazz

Publié le 29 mars 2017, dans Agenda

cabaret jazzBohém Ragtime Jazz Band

Cabaret Jazz Vendredi 28 avril à 20 h 30
Gymnase Jacky-Héraud (rue du Chemin Vert)

Poly-instrumentistes, showmen accomplis, les 4 complices du Bohém Ragtime Jazz Band vont de Scott Joplin à Glenn Miller. Rendez-vous le vendredi 28 avril pour une soirée sous hot pression.

Ils sont, comme l’Amour, enfants de Bohême. Tamás Ittzès, Attila Korb, Zoltán Mátrai et Alfréd Falusi sont des musiciens hongrois, membres de la tête de Liszt des formations d’Europe centrale, le Bohém Ragtime Jazz Band, dont le nombre de membres varie.
Pour le rendez-vous annuel du Cabaret jazz de La Jarrie, le vendredi 28 avril, au gymnase Jacky-Héraud, ils seront donc en quartet, même s’il suffit de constater (lire en encadré ci-dessous) que le quartet est instrumentalement modulaire, gage de facultés d’adaptation qui sont particulièrement requises lorsqu’il s’agit de jazz.
Ainsi, si le répertoire du BRJB puise dans les sources traditionnelles, de Scott Joplin (évidemment) au Duke Ellington de la première période, il s’alimente aussi au courant swing, qu’il enrichit parfois de touches magyarisantes. Et comme leur culture musicale est initialement classique, ne soyez pas autrement surpris de voir se glisser une adaptation absolument pas irrespectueuse d’une «Fantaisie» de Chopin !
Et, sur scène, non seulement c’est plutôt hot, mais ils font le show !

Tarif 7 € – Gratuit pour les moins de 18 ans et pour les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA et les personnes handicapées

Réservations à la mairie de La Jarrie

  • Mardi 18 avril de 14 h à 17 h 30
  • Vendredi 21 avril de 14 h à 17 h 30
  • Lundi 24 avril de 15 h à 18 h

Pas de réservation par téléphone
Paiement par chèque à la réservation (non remboursable)

Pour en savoir + sur les artistes

Tamás Ittzés est le leader du BRJB. Professeur de violon, diplômé de l’Académie Franz Liszt de Budapest, il joue donc principalement… du piano dans le Bohém Ragtime Jazz Band. Ce qui ne l’empêche pas de troquer le clavier contre l’archet, mais aussi d’assurer la partie vocale avec Attila.
Attila Korb n’est pas un inconnu des habitués du Cabaret Jazz. Il est déjà venu avec le groupe très multinational que dirigeait Malo Mazurié. Arrangeur du BRJB comme Tamás, Attila joue d’abord du trombone, mais aussi du cornet et du bugle, et quand le pianiste est au violon, il lui arrive de s’asseoir !!
Zoltán Mátrai joue du saxophone, ou plutôt «des» saxophones : soprano, alto, ténor. Ainsi que, évidemment voyons, de la flûte et de la clarinette.
Quant à Alfréd Falusi, il ne joue «que» de la batterie.